L’OENOTOURISME ET LA LOIRE
Article divers

L’OENOTOURISME ET LA LOIRE

logo-oenotourisme.jpeg

L’OENOTOURISME ET LA LOIRE

Premier point, la nécessité de donner au territoire, au département, une identité forte pour permettre aux touristes de situer la Loire et leur « donner l’envie de venir » : « si l’on ne crée pas d’identité, on ne crée pas l’envie ». Ce point est fondamental, pour aller au-delà d’atouts touristiques qui sont « les mêmes que ceux qui font la diversité de la France ».

Deuxième point-clé, réunir les acteurs du tourisme :
« en France, on ne fait les choses qu’électoralement… on ne s’appuie pas assez sur les acteurs du territoire, ceux qui ont des idées et de l’énergie ». Il faut aussi convaincre les habitants : « les Ligériens ne croient pas en leur territoire ».

Troisième point, il y a une vraie carte à jouer avec l’oenotourisme.
« Il faut créer une identité autour de ce thème ... De nombreux grands vignobles français font de l’oenotourisme, sauf la Loire ». La Loire est le seul département à « avoir trois vignobles différents (Roannais, Forez, Côtes du Rhône septentrionales), avec des vignerons qui ont fait des progrès considérables et se développent à l’international ».
Nul besoin « d’investir dans de grosses infrastructures qui coûtent cher alors que l’on a des richesses inexploitées ».

UN ARTICLE DU JOURNAL LE PROGRÈS, INTERVIEW DE FRÉDÉRIC PAILLAS OLIVIER BOIZET, MAÎTRE CUISINIER DE FRANCE, CHEF ET PROPRIÉTAIRE DE L’HÔTEL 4 ÉTOILES CHÂTEAU DE CHAMPLONG, INTERVIEWÉ PAR LE PROGRÈS, A RÉSUMÉ EN QUELQUES PHRASES LA PROBLÉMATIQUE TOURISTIQU

IDENTITÉ, SYNERGIE, FIERTÉ, RICHESSES... UNE PROBLÉMATIQUE - ET DES RÉPONSES - À L’IMAGE DE CELLE DE NOMBREUX DÉPARTEMENTS.

Le Progrès du 25 février, interview de Frédéric Paillas

Contactez-nous pour plus d'informations

0